Prenez le large...

Les sites

Les sites sont déterminés en fonction des conditions météorologiques.

> Porquerolles

Plus à l’Est des îles d’Or, Porquerolles et ses eaux s’offrent à vous après 20 minutes de bateau seulement. Sous la protection du Parc National de Port-Cros/Porquerolles, la plus grande des îles d’Hyères est sujette à bon nombre de réglementations permettant une stricte protection de la richesse et beauté de la faune et de la flore la constituant.
Jouissant d’une vie terrestre remarquable, ses fonds marins sont tout autant appréciables. Fort de criques naturelles et d’eaux turquoise, l’île de Porquerolles n’a rien à envier aux lagons les plus éloignés !
Accessible de tous, le Cimentier, épave reposant à seulement 3 mètres pour sa partie la moins profonde, est très prisé par les apnéistes et autres randonneurs. Disposant également de somptueuses plages, ou encore de la piscine des Mèdes, il vous suffit de quelques coups de palmes pour observer une vie subaquatique assurément factrice d’un grand nombre de splendides souvenirs.


porquerolles

> Port-Cros

Mis en place par le Parc National de Port-Cros/Porquerolles, une zone maritime de 600 mètres autour des rivages de Port-Cros appartient au domaine de protection de ce même parc et est équipé d’un sentier sous-marin balisé permettant la découverte de la splendeur et richesse des fonds, dans une eau cristalline, ou la faune et la flore sont toutefois protégées. Six bouées équipées de panneaux explicatifs jalonnant le parcours, toutes les informations nécessaires sur cette même population subaquatique s’offrent à vous à l’issu d’une légère apnée.
Equipé de palmes, d’un masque et d’un tuba, partez pour une randonnée palmée d’exception dans ce sentier sous-marin de la Palud !


Port Cros

> Ribaud

Au pied de l’île du Grand Ribaud, à travers de nombreuses mattes de posidonies, vous observerez Saupes et autres êtres vivants constitutifs d’une biodiversité exceptionnelle.
Située entre Porquerolles et l‘île du petit Ribaud, jouissant de 16 hectares de surface, elle fut acquise par le professeur Charles Robert Richet avec ses amis Louis Gaidan (Peintre paysagiste français du mouvement néo-impressionniste), Gaston Fournier (Frère de Paul Fournier, connu pour ses talents dans les sciences parapsychologiques, il a notamment mis en exergue les hallucinations télépathiques) et son cousin Philippe Renouard (Pratique de la typographie), pour la somme de 16 000 francs, le 12 juin 1897.
Prix Nobel de physiologie en 1913, pour la découverte de l’anaphylaxie en 1902, il réalisa également de nombreux travaux sur les phénomènes paranormaux, avant de mettre en évidence une hypnotoxine et la réponse inattendue à l’injection de venin, s’intéressant davantage à leur action vaccinante. C’est pourquoi de nombreuses études ont été réalisées sur le sujet notamment à travers l’élevage de méduses et autres poissons vénéneux dans les eaux de Ribaud. On peut également noter qu’il y avait implanté une végétation exotique et voulut y acclimater des wallabys sur l’île, finissant par se blesser puis par mourir au contact des épineux.


Ribaud

> Olbia

Se trouvant dans le Golfe de Giens, à l’Almanarre, le sentier sous-marin archéologique d’Olbia est le simple prolongement de la cité terrestre du même nom. Sentier ou son présent des vestiges archéologiques, c’est le premier de ce type à voir le jour en France.
Les vestiges du quai romain font face au site archéologique d'Olbia, forteresse grecque devenue romaine. La ballade permet de déambuler au milieu d'énormes pierres. Arrivé au bout du quai, on découvre une vaste étendue de blocs en vrac, ou encore des traces d'assemblage et des incrustations de plomb qui permettaient de tenir les blocs entre eux. Nous sommes sur le "môle", zone de déchargement des navires.
Quelques coups de palmes supplémentaires et nous nous retrouvons au-dessus d'une épave nommée Tartane. Elle a fait naufrage dans les années 1860, chargée de blocs de pierre massifs encore aujourd’hui bien ordonnés.
Par trois mètres de fond seulement, vous pourrez admirer une épave dont le bois est encore visible à l'arrière. De retour vers la plage, s’offre à vous le paléo-tombolo, socle rocheux qui abrite une vie très riche.


Port Cros

> Amphores de Giens

Site accessible également aux plongeurs, notamment aux plus novices d’entre eux, le sentier sous-marin de la pointe du Bouvet est principalement constitué d’une reconstitution de cargaison d’amphores.
Provenant de l’épave antique de la Madrague de Giens, ces amphores sont immergées à quelques six mètres de profondeur seulement. La randonnée palmée commence du bord de plage. Muni de vos palmes masque et tuba vous évoluerez à travers les nombreuses mattes de posidonies pour y découvrir les différentes espèces méditerranéennes qui s’y nourrissent.
Différents panneaux immergés sont mis en place pour que vous puissiez reconnaître tout ce que vous voyez.
Encore quelques coups de palmes et vous arrivez au-dessus des fameuses amphores de la Madrague de Giens, qui coula en l’an 60 avant Jésus-Christ.


Amphores de giens